Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi René Tardi, prisonnier de guerre au StalagIIB, une autre mémoire de la 2nde GM
Moi René Tardi, prisonnier de guerre au StalagIIB, une autre mémoire de la 2nde GM

Parmi les nombreux témoignages de la 2nde GM, le père du dessinateur Jacques Tardi a couché sur trois cahiers ses mémoires de guerre sans doute moins glorieuses que celles de De Gaulle mais elles sont pourtant représentatives du destin d'une génération de Français.

En effet, la mémoire des prisonniers de guerre a longtemps été reléguée aux oubliettes, pas assez glorieuse, elle rappelait trop, l'humiliante défaite. On lui préférait au temps du résistancialisme, la mémoire des héros de la Résistance.

Pourtant, force est de constater que le récit graphique que nous transmet Jacques Tardi montre un père déterminé et combattant (en 40) puis révolté de la défaite humiliante mais aussi un père qui tente de survivre dans ce camp de prisonniers de Poméranie (Nord de la Pologne actuelle).

René Tardi était un soldat engagé, servant dans les chars. Le récit débute avec la Drôle de guerre puis la Campagne de France, la défaite, les colonnes de prisonniers et leur transfert en Allemagne : 1,8 millions de prisonniers partiront ainsi en Allemagne pour près de 5 ans. C'est en effet, une autre mémoire de la guerre.


Pour écrire ce livre, Jacques Tardi s'est documenté, les dessins sont soignés et d'un réalisme à couper le souffle. Jolie trouvaille narrative, Tardi apparaît souvent sous les traits d'un enfant, à côté de son père et dialogue avec lui. Il l'interroge et le harcèle même pour savoir comment il compte s'évader.

L'album s'attarde aussi sur le petit monde de la débrouille dans un stalag : comment faire des photos, comment faire pénétrer des objets dans le camp ou comment distiller de l'alcool ? Enfin, l'auteur décrit ces petits actes de résistance des prisonniers et montre ainsi que dans le microcosme du camp, il existe la même diversité humaine : des héros, des collabos, des salauds et les autres.

Jean-Christophe Diedrich

PS : bientôt au CDI du lycée

Partager cet article

Repost 0