Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mémoires de la 2nde GM sont complexes et dans notre cours, nous avons montré qu'elles se sont profondément transformées vers 1970  tant celle de la Résistance, de Vichy que celle de l'extermination des juifs.

 

http://www.interet-general.info/IMG/jpg/Shoah-Affiche-1.jpg

 

 

J'ai évoqué de nombreux films qui ont permis d'imposer une nouvelle mémoire de la Shoah. Le film de Claude Lanzmann marque une étape décisive dans la fin de l'amnésie qui était de mise à la Libération.

 

Voici une interview de Claude Lanzmann présentant son film de 9h30 au journal télévisé en avril 1985. Ce dernier est athé, né de parents juifs, il est entré à 17 ans dans la Résistance. A la Libération, il étudie en Allemagne, devient journaliste et rencontre Sartre et Simone de Beauvoir (qui deviendra un temps, sa compagne). Dans les années 50, il dirige la revue Les Temps modernes. Depuis, il défend l'héritage intellectuel de Sartre et a tourné d'autres films dont Sobibor 14 octobre 1943, 16h qui raconte la révolte des détenus de Sobibor.

 

Le lien de l'interview sur le site de  l'INA

 

 

 

Claude Lanzmann (1925-) journaliste, écrivain et réalisateur nous livre un film/documentaire exceptionnel qui donne la parole à la fois aux bourreaux et aux victimes. Le film commence avec une première interview de Simon Srebnik qui a échappé à l'extermination des Juifs près de Chelmno.

 

Bien sûr, ce film dur et intense peut vous apparaître comme d'une extrême lenteur, d'une certaine monotonie même mais la force des témoignages donne une intensité rare à ce film.

 

 

 

A noter, qu'on trouve actuellement : l'ensemble de Shoah en 4 parties sur Youtube.

 

Jean-Christophe Diedrich

Tag(s) : #Terminales Es et STG

Partager cet article

Repost 0