Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Berlin, capitale du IIIème Reich

 

Située au nord-est de l’actuelle Allemagne, la ville de Berlin a été fondée dans le courant du Moyen Age, par les chevaliers teutoniques venus évangéliser les peuples païens des bords de la Baltique. Devenue capitale du royaume de Prusse sous la dynastie des Hohenzollern, Berlin est réappropriée par les nazis qui, entre 1933 et 1945, en font la capitale du IIIème Reich. La ville devient alors un centre politique et artistique, au service de la propagande hitlérienne.


Berlin, centre du Reich

Dès l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, Berlin est choisie pour devenir la capitale du nouvel empire allemand. Ce dernier, censé durer mille ans, s’est considérablement agrandi suite à la politique d’annexion menée par le Führer. Avec ces nouvelles frontières, Berlin se retrouve littéralement au centre du Reich. La ville devient véritablement la capitale du Reich lorsqu’Hitler décide d’y concentrer les ministères, les grands établissements de l’administration nazie ainsi que d’y rapatrier de nombreuses œuvres d’art, pillées dans toute l’Europe. C’est à Berlin que seront prises la plupart des grandes décisions politiques de l’Allemagne nazie. La conférence de Wannsee elle-même, au cours de laquelle fut décidée l’extermination de tous les Juifs d’Europe, fut organisée en banlieue de Berlin.


Berlin, instrument de la propagande nazie

L’ambition d’Hitler n’avait pas de limites. Le Führer voulait donner à Berlin une ampleur mondiale. Avec l’aide d’Albert Speer, architecte officiel du Reich, Hitler voulait transformer sa capitale en une ville « futuriste », dans laquelle on aurait trouvé des monuments néoclassiques. Le Reichstag par exemple, aurait dû selon les plans de reconstruction, être surmonté d’une coupole treize fois plus grande que celle de Saint Pierre de Rome ! De même, il était prévu que soit construit, à l’extrémité d’une avenue deux fois plus large que les Champs Elysées, un arc de triomphe de taille démesurée. L’ensemble de ces constructions devait s’inscrire dans le projet Germania, du nom de la nouvelle capitale du Reich.

De l’anéantissement à la reconstruction

Vers la fin de la guerre, lorsque les troupes soviétiques entrent en Allemagne, Berlin devient un enjeu militaire important. La ville défendue par le général Heinrich, connaît alors d’importants dégâts, dus aux bombardements russes et anglo-américains. C’est également à Berlin, dans son bunker appelé la « tanière du loup », qu’Adolf Hitler et son épouse Eva Braun se sont donnés la mort, le 30 avril 1945. En mai 1945, lorsque l’Allemagne capitule, Berlin est presque entièrement détruite, comme en témoigne la célèbre photographie prise par l’armée rouge et montrant un soldat russe hissant le drapeau communiste sur le fronton du Reichstag.

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/40/Bundesarchiv_Bild_146III-373,_Modell_der_Neugestaltung_Berlins_%28%22Germania%22%29.jpg/300px-Bundesarchiv_Bild_146III-373,_Modell_der_Neugestaltung_Berlins_%28%22Germania%22%29.jpg

 

Maquette du projet Germania, tel qu’il fut présenté à Hitler par l’architecte du Reich Albert Speer.

 http://blogs.warwick.ac.uk/images/mhillebrandt/2006/02/16/berlin1945.jpg

 

Photographie prise en mai 1945. On y remarque un soldat de l’armée rouge hissant le drapeau russe sur le Reichstag. A l’arrière plan, la ville fume encore des récents bombardements.

 

Aurélien 1Es2

 

Tag(s) : #Allemagne nazie

Partager cet article

Repost 0