Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En cette fin de mois de juin, j'ai un strabisme à la Jean-Paul Sartre :  un oeil sur le bac, un autre sur le nouveau programme de Terminale qui nous attend de pied ferme, dès la rentrée prochaine !!!!

 

Parmi les nouveautés, le thème 1 : le rapport des sociétés à leur passé. Il faudra ici aborder la notion de patrimoine, étudier une ville et son patrimoine : Rome, Paris ou Jérusalem mais aussi traiter la question des mémoires : soit celle de l'Algérie, soit celle de la 2nde GM.

Cette dernière était déjà abordée dans le précédent programme. Chapitre passionnant mais souvent difficile pour les lycéens qui avaient du mal à comprendre les enjeux de la mémoire et l'évolution de l'historiographie de la Snde GM.

 

http://www.cambourakis.com/IMG/gif/Couverture-nous-n-irons-pas.gif

 

 

Ce livre-BD est un document intéressant pour aborder en cours un aspect particulier de la mémoire : la mémoire de la communauté juivre franco-polonaise. Jérémie Dres est un jeune dessinateur français, né en 1982 dont les grands-parents sont juifs polonais. Il décide quelque temps après la mort de grand-mère Téma Dres née Barab de partir avec son frère sur les traces de ses racines polonaises et juives. 

C'est un voyage initiatique, un voyage de la redécouverte et de la mémoire d'une communauté juive qui a presque disparu de la Pologne. Les deux jeunes hommes se rendent à Varsovie sur les traces de la famille. C'est bien compliqué car la ville a été en grande partie détruite, le quartier juif a presqu'entièrement disparu et  les Juifs polonais ne constituent aujourd'hui qu'une toute petite communauté (d'environ 20 000 personnes) alors qu'ils représentaient près de 10 % de la population polonaise dans les années 1930.

 

Dres1

 

Le ton du livre est marqué délibérément par une certaine distance, les deux personnages sont d'abord de jeunes Français  curieux, pas forcément pratiquants mais en quête de leurs racines juives. Ils rencontrent alors les représentants des communautés juives polonaises :  des rabbins, des militants, des responsables  qui tiennent un discours parfois très communautariste et qui aident nos deux héros à comprendre la Pologne d'hier et d'aujourd'hui dans son rapport avec les Juifs. Bien sûr, la question de l'antisémitisme est posée. Mais aussi le soutien de la communauté juive américaine qui finance et soutient beaucoup les juifs polonais afin de faire revivre leur culture.

Nos deux jeunes s'aperçoivent également qu'ils ne sont pas les seuls à vouloir retrouver les traces de leurs aïeux. C'est un tourisme, voire un business assez lucratif. Ils constatent aussi qu'il s'agit d'un enjeu de la mémoire que les Polonais ne cherchent pas au départ à valoriser.

 

Dres2.jpg

 

Dans ce récit, il est question de l'extermination des Juifs perpétrés par les nazis. Mais l'histoire est connue, l'auteur a choisi de titrer son livre justement sur l'idée d'échapper à un tourisme mémoriel de la Shoah : Nous n'irons pas à Auschwitz afin de découvrir la vie des Juifs avant le génocide. La période communiste est aussi évoquée et semble habituellement moins traitée dans les livres d'histoire.Beaucoup de Juifs de Russie arrivent en Pologne après 1945, ils sont considérés alors comme des espions communistes et une série de Pogroms vont avoir lieu à Kielc et à Katowice.

Alors que la Parti Communiste Polonais va écrire une histoire patriotique  (en particulier dans les années 50-60) dans laquelle Juifs et catholiques polonais sont ensemble des victimes du nazisme en laissant sous silence, les actes antisémites de la population polonaise.

Voici le lien d'un entretien de J.Y Potel sur justement le travail de mémoire que font aujourd'hui les Polonais : sur le site de l'INA

dres3.jpg

 

 

Je reprends l'une des phrases de conclusion de cette BD, décidément très riche : " Mais aujourd'hui, nous ne sommes plus les descendants de chanceux rescapés des camps de la mort, mais les dignes héritiers du peuple juif et de son histoire riche et complexe en terre polonaise. Cette part d'identité brisée, dissimulée, enfin nous l'avons retrouvée ! "

 

Pour conclure, cette BD interroge tant la mémoire des Polonais que celle Français, des Juifs et des non-Juifs, des mémoires croisées de la Pologne et de la France d'hier à aujourd'hui. Ce qui fait de cette BD un ouvrage incontournable  de tous les bons CDI de France et de Navarre et pourquoi pas de Pologne !

 

 

JC Diedrich

 

 

Pour en savoir plus:

- Le site de l'auteur  dédié à la BD

- Wikipedia : les Juifs de Pologne

- Sur le musée des Juifs de Pologne

Tag(s) : #Terminales Es et STG

Partager cet article

Repost 0