Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La Cité scolaire a reçu aujourd'hui un sacré personnage, Marthe Cohn. Agée de 92 ans, elle nous vient des Etats-Unis où elle vit depuis plus d'un demi siècle pour nous raconter ce qu'elle a vécu entre 1940 et 1945.

Cette grande petite dame a un caractère bien trempé, un tempérament hors du commun.  Née à Metz en 1920, elle est élevée dans la communauté juive où déjà elle ne supporte pas l'intolérance. Enfant, elle ne peut s'empêcher de réagir quand on l'insulte dans  la rue de "sale juive".

En 1939, à  la déclaration de la guerre, sa famille est évacuée selon les plans établis par le Ministère de la Guerre dans la ville de Poitiers. Elle débute des études pour devenir infirmière mais la défaite précipite sa famille dans les difficultés.

Le régime de Vichy impose le recensement des juifs et très rapidement aussi, le port de l'étoile jaune. Elle et les siens doivent alors subir les vexations, les intimidations des nazis et des autorités collaborationnistes.

Proche de la ligne de démarcation, sa famille accueille régulièrement des personnes qui veulent passer en Zone libre. Sa jeune soeur Stéphanie est alors arrêtée (juin 1942), incarcérée à Drancy puis Pithiviers avant d'être envoyée à Auschwitz.

En1943, c'est au tour du fiancé de Marthe, Jacques Delaunay  de subir la répression nazie.  Résistant, il est arrêté et fusillé au Mont Valérien.

 

http://lali.toutsimplement.be/wp-content/uploads/2010/09/marthe-cohn.jpg

 

A la Libération de la France, Marthe décide de servir  dans l'armée française. D'abord réticents, ses supérieurs sont convaincus de son utilité quand ils apprennent qu'elle maîtrise très bien la langue allemande. On lui propose une mission de renseignement en Allemagne. Mais pour cela, elle doit traverser les lignes allemandes. Après plusieurs tentatives, l'espionne arrive à entrer en Forêt noire. Elle réussit à donner toute une série de renseignements à l'armée française sur l'Etat des forces allemandes en phase de déconfiture mais aussi des informations très utiles sur les poches de résistance en ce début d'année 1945.

Ses missions lui valent les honneurs : la Croix de guerre en particulier.  On lui propose également une forte somme d'argent pour la récompenser mais elle la refuse par principe : "je ne suis pas une mercenaire, j'ai fait cela par conviction".

Après l'armistice, Marthe travaille encore pour l'armée française, toujours dans le renseignement.

C'est en 1958 que sa vie bascule à nouveau, elle épouse un médecin américain et décide de l'accompagner aux Etats-Unis.

MArthe2.jpg

 

Aujourd'hui, cette petite femme de 92 ans partage avec bonheur son histoire avec les élèves qui ont été touchés et aussi impressionnés par son courage.

 

Marthe1.jpg

 

Jean-Christophe Diedrich

Tag(s) : #Première

Partager cet article

Repost 0