Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mouche est un remake du film de Kurt Neumann La Mouche Noire, sortie en 1958. Ainsi, David Cronenberg, qui est un réalisateur canadien fasciné par les thèmes du double et de la métamorphose comme dans Frissons ou Chromosome 3, reprend ce film à sa manière. Ses films sont surtout du genre horreur, fantastique et science-fiction. C’est le cas de La Mouche, sortie en 1986. En effet, un jeune physicien du nom de Seth Brundle, travaille seul sur la téléportation, il parvient à téléporter un babouin d’une cabine à un autre et décide donc de se téléporter lui-même. L’expérience est un succès à première vue mais Seth ne remarque pas qu’une mouche s’était introduite dans la cabine avec lui. La machine n’étant pas programmée pour téléporter deux objets en même temps, les fusionnent et le résultat est plutôt étonnant…

http://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/16/97/18952914.jpg

          J’ai trouvé ce film plutôt bon. L’histoire en elle-même est très intéressante car le sujet de la téléportation est fascinant. En effet, nous sommes dans une période où les nouvelles technologies se développent très rapidement. Ainsi, cette expérience de téléportation, qui a mal tournée pour Seth, me fait réfléchir aux bienfaits et méfaits des nouvelles inventions. J’ai particulièrement aimé les deux acteurs principaux, Jeff Goldblum, interprétant Seth et Geena Davis, interprétant Veronica, une journaliste. Je les ai trouvé parfaits pour leur rôle, ils sont vraiment dans la peau de leur personnage. Ainsi j’ai eu l’impression « d’entrer » dans le film et que ces deux personnes vivaient réellement ces étranges aventures. Par exemple, à la fin, lorsque Seth est pratiquement métamorphosé et que Veronica lui rend visite, il incarne à la perfection l’homme qui perd ses moyens, qui est dépassé par les événements et souffre. J’ai également apprécié le fait qu’il y ait une histoire d’amour combinée à ce film de science-fiction. Selon moi, Seth et Veronica sont des personnages attachants qui semble pouvoir être heureux ensemble, mais les conséquences de la téléportation de Seth viennent vite tout gâcher. De cette manière, le film était pour moi plus intéressant. Cependant, je n’ai pas aimé le coté film de monstres. Nous assistons, en effet, à la métamorphose de Seth, qui est plutôt gore. Son corps se dégrade, il perd petit à petit son côté humain, d’une façon horrifique. Les scènes qui m’ont le plus marquées sont celles dans lesquelles Seth s’arrachent les ongles, perd ses dents, ou lorsqu’il fait  une démonstration de la manière dont il mange. J’avoue avoir caché mes yeux pendant ces moments, tellement ils m’ont répugné. Néanmoins, je comprends que pour vraiment montrer l’horreur de cette métamorphose, il fallait employer ces moyens.

          Pour conclure, je peux réellement dire que ce film m’a plu, grâce à la qualité du scénario. Le sujet d’une invention qui n’existe pas encore combiné à une histoire d’amour pas trop « fleur bleue ». Je conseille donc ce film à toutes personnes s’intéressant aux nouvelles technologies afin de voir les bons mais aussi les mauvais effets que pourraient avoir les inventions récentes, même si nous ne risquons pas de nous transformer en une horrible mouche... !

                                                                                                                      Ophélie M.

 

 

La Mouche (the Fly) est un film fantastique et de science fiction réalisé par David Cronenberg. Ce réalisateur canadien s’est fait connaître entre autre grâce à ses nombreux films d’horreur tels que Frissons (en 1975) ou Crash (en 1996).

Pour moi La Mouche est un film plutôt bon dans l’ensemble.  Avant de le voir, j’étais légèrement perplexe de part, premièrement la date de sa sortie mais également parce qu’il était en version originale sous-titré. Je pensais avoir à me concentrer sur la lecture des sous-titre mais on fini par les oublier complètement  et par pouvoir rentrer réellement dans le film. Au début du film, il est vrai que l’on s’attend à tout sauf à ce genre de film : un genre de mélange horreur, fantastique, gore et science-fiction, l’effet de surprise est donc certainement l’un dès meilleur atout de ce film. La seule critique que l’on pourrait faire de ce film est que le scénario est un peu simpliste : une machine à téléporter, un scientifique un peu loufoque, une journaliste qui en tombe amoureuse… Le fait que l’histoire prend un peu trop vite forme est peut-être la seule critique de ce film : finalement on n’a pas vraiment de détails sur les héros. Dans la première scène, les deux personnages principaux se rencontrent, sans vraiment qu’on sache pourquoi et comment.  


http://image.planete-hd.com/caps/lamouche/lamouche03.jpg

 

Bien que l’histoire de la fusion entre une mouche et le Héro puisse sembler un peu grosse, le réalisateur a su trouver d’autres façons d’intéresser le public à son film. Très vite, on oubli cette rapidité puisqu’on entre complètement dans l’action du film jusqu’à en perdre la notion du temps. Pour moi la qualité principale de ce film est qu’il m’a personnellement fait passer par plusieurs émotions : au début du film le Héro m’insupportait de par son arrogance et sa fierté, ensuite on s’attache de plus en plus à lui, il apparait comme un homme intelligent et dévoué pour ses projets, par la suite on ressent la compassion et la peine, lorsque Seth se voit transformer au fur et à mesure du film à son insu et qu’il devient faible et indépendant, le dégoût devant les scènes que l’on pourrait même qualifier de « gore » , la tristesse devant la scène de fin, lorsque Seth supplie Veronica, la femme qui l’aime et qu’il aime, de le tuer pour abréger sa douleur de se voir.  Veronica, elle, semble du début à la fin du film comme une femme à fleur de peau et très fragile. Les décors sont faits de couleurs froides et la lumière est très sombre, ce qui amène au film une sorte de lourdeur et un suspense tout comme la musique qui accentue les scènes tant pour les scènes sentimentales que pour les scènes comique ou effrayante.  

Pour conclure, moi qui n'aime pas réellement les filmes de Science Fiction, j'ai totalement accroché à ce film qui ne laisser personne indifférent une fois visionné. Je conseille donc à tout le monde d'oublier ses a priori et de voir ce film !

                                                                                                                  Hugo R.

 

Tag(s) : #Lycéens au cinéma

Partager cet article

Repost 0