Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il  y a déjà plusieurs semaines, la Une de Télérama titrait « Féministe parce qu’il le faut bien ! », l’illustration sur fond jaune montrait une ouvrière montrant ses muscles (ou esquissant un bras d'honneur ?), un foulard rouge sur la tête et du rouge sur ses lèvres.  Cette image reprenait une affiche de propagande de Miller datant de 1942, intitulée elle-même We can Do it !  Cette femme était l’une des représentations les plus marquantes de la mobilisation des femmes américaines durant la 2nde GM, une certaine Rosie surnommée la riveteuse !

 

Rosie-Telerama.png

 

 

Les Etats-Unis en guerre
Depuis décembre 1941, les EU sont en guerre et mobilisent toutes ses forces pour le combat. L’armée, bien sûr, l’industrie militaire mais aussi les populations. Les hommes partis sur le front (près de 16 millions de mobilisés), la propagande en appelle aux femmes afin qu’elles quittent leur foyer et compensent le manque de main d’œuvre dans les différents secteurs de l’industrie.
L’Oncle Sam en appelle également à l’impressionnante industrie des loisirs américaine pour mobiliser la population et stigmatiser les nouveaux ennemis (les Japonais mais aussi les Allemands).  Il ne faut pas plus de dix jours pour  que a première chanson donne le ton : Remember Pearl Harbor de Sammy Kaye un véritable appel à la vengeance et dès janvier 42, elle est 3ème au Hit-Parade.
Une avalanche de titres arrivent sur les chaînes de radio, tous plus violents (et aux accents vengeurs) les uns que les autres. Les musiciens noirs (Lester Young ou Count Basie par exemple) ne sont pas en reste et proposent aussi des titres avec le même esprit. .
On connaît aussi bien sûr les dessins animés qui n’ont pas échappé aux excès du patriotisme ambiant, Betty Boop, Mickey, Dingo et autres bestioles de Disney ainsi que les Tex Avery.

 

miller-j-howard-we-can-do-it-rosie-the-riveter.jpg

 

 

Lire la suite

Tag(s) : #Première

Partager cet article

Repost 0