Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



On le sait, le pouvoir offre au plus puissant la possibilité d'avoir de nombreuses maîtresses qu'on appelle aussi favorites (Cliquez ici pour voir la liste de toutes les maîtresses des rois de France) Louis XIV ne fait pas exception à la règle, il en aurait eu près de treize durant son long règne. Parmi les plus célèbres, on trouve la marquise de Montespan qui eut du mal à laisser sa place de favorite, mais la célèbre affaire des poisons allait précipiter sa disgrâce.

maintenon.jpg


Madame de Maintenon ou Françoise D'aubigné est née en 1635 à Niort, fille d'une noblesse désargentée aux origines huguenotes, rien ne la prédestine à la Cour.  Son mariage avec le vieux Scarron écrivain de talent lui permet d'ouvrir un salon dans lequel se retrouve des femmes influentes de la Cour dont Madame de Montespan. C'est sans doute vers 1674 qu'elle devient l'amante du roi après avoir accepté la charge de gouvernante des enfants illégitimes du roi (voir l'extrait du reportage).







La disgrâce de la Montespan, la mort en couche d'une autre de ses favorites Mademoiselle de Fontanges puis la mort de la reine laisse la place à Françoise d'Aubigné pour devenir pour longtemps la favorite mais surtout l'épouse du roi le plus puissant d'Europe. Le mariage secret a lieu en 1683, cas rarissime, la favorite devient l'épouse du roi. La Maintenon est aux yeux des membres de la Cour une reine mais le secret demeure en dehors de Versailles.

On prête à La Maintenon une grande influence sur la fin du règne de Louis XIV, le roi vient quotidiennement dans ses appartements, y travaille. Le penchant de la favorite pour l'ordre et la foi transforme progressivement l'atmosphère de Versailles ce qui explique que les courtisans ne l'apprécient guère. Elle aurait par ailleurs fait peser de tout son poids dans la décision de révoquer l'Edit de Nantes (1685) et de déclarer la guerre à toute l'Europe (Guerre de Succession d'Espagne à partir de 1701).


La publication récente de sa riche correspondance (près de 5000 lettres) renforce l'idée que Madame de Maintenon n'était pas qu'une simple courtisane mais une femme de lettres (oui, jeu de mot !) de grande envergure qui tient toute sa place dans le Grand Siècle. Voici le compte-rendu sur le 1er tome de sa correspondance rééditée et augmentée.

Si le coeur vous en dit, vous pourrez consulter sur le site de la BNF, la première  édition de sa correspondance  datant de 1865
.


Quelques jours avant la mort de Louis XIV en 1715, elle se retire à Saint-Cyr, maison d’éducation de jeunes filles qu'elle a fondée et site de la future école. Elle s'y fait enterrer à sa mort en 1719. L'histoire de sa sépulture et de ses restes est romanesque....la Révolution, les bombardements....le retour à St-Cyr.....même après sa mort, la Maintenon a une destinée unique !

 
Bibliographie :
 
- Éric Le Nabour, La Marquise de Maintenon, l'épouse secrète de Louis XIV, Paris, Pygmalion, 2007.
- Jean-Paul Desprat, Madame de Maintenon, le prix de la réputation, Paris, Éditions Perrin, 2003.

- Alain Niderst, Autour de Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon : actes des Journées de Niort, 23-25 mai 1996, Paris, H. Champion, 1999.

- Françoise Chandernagor, L’Allée du roi : souvenirs de Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon, épouse du Roi de France, Paris, Julliard, 1995,   ainsi qu'une adaptation à la télévision de Nina Campaneez.




JC Diedrich




Tag(s) : #Seconde

Partager cet article

Repost 0