Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Il semblerait que le dictateur qui régnait sur la Libye depuis 42 ans ait disparu dans la nature depuis le 23 août date à laquelle, les "rebelles" ont investi la capitale, Tripoli.

Dans notre série "les dictateurs", je vous propose de revenir sur ce "beau" dictateur qui avait invité en 2007 à l'Elysée et qui avait tellement malmené Sarkozy et la diplomatie française par ses excentricités.

  jpg_kadhafi-jeune.jpg

 

Né en 1942 à Syrthe, dans une famille de Bédouin de la tribu des Khadafas, après une formation de militaire, il forme en 1964 le groupe des officiers unionistes libres. Ce sont les mêmes qui vont organiser un coup d'Etat en 1969 renversant le roi Idris 1er. Rapidement, il prend les commandes de l'Etat, en prenant le grade de colonel et souhaite mener une révolution nationale dans son pays : il se fait alors appeler le guide de la révolution (en publiant le Livre vert). Cette révolution s'appuie sur les préceptes du panarabisme sur fond de socialisme. Il nationalise les entreprises et se débarasse des intérêts étrangers dans le pays (présence militaire britannique, base américaine).

Son nationalisme le conduit à développer une politique expansionniste vis-à-vis du Tchad (ce qui déplaît fortement à la France). Pour nuire à l'occident, Kadhafi a finalement recours au terrorisme visant par exemple des soldats américains à Berlin (1986), un avion civil en Ecosse à Lockerbie (1988) et un avion français au Congo (1989).

Les Etats-Unis de Reagan tentent de réagir en bombardant  la résidence du dictateur à Tripoli en 1986, blessant assez gravement Kadhafi et tuant sa fille. L'ONU de son côté, vote une résolution en 1992 qui organise un embargo sur les armes contre le pays considérant qu'il soutient le terrorrisme international.

 

Isolé Kadhafi change d'attitude et de politique après 1995, il ne soutient plus officiellement le terrorisme international et reconnaît et indemnise les victimes des attentats perpétrés par son pays (2003).

POur autant, cela ne fait pas de Kadhafi un personnage fréquentable, il élimine ses opposants et les libertés individuelles sont réduites à leur plus simple expression. Par exemple, entre 1999 et 2007, le régime a incarcéré des infirmières bulgares accusées de toutes sortes de crimes. Elles sont libérées en 2007 grâce à l'intervention de la France.

Lors de ce marchandage, Khadafi en profite pour rétablir des liens diplomatiques avec les puissances européennes : il est réçu en grande pompe en France en 2007 contre d'hypothétiques contrats.

 

kadhafi-vieux.jpg

 

Fin 2010, avec les révolutions tunisiennes et égyptiennes, l'opposition libyenne muselée jusqu'ici tente de renverser le dictateur en lançant une offensive partant de la partie orientale du pays (la Cyrénaïque). Le manque de moyens et d'organisation de cette opposition rebelle conduisent les Occidentaux (et notamment Paris) à la soutenir par des frappes aériennes (avril 2011). Le Conseil National de transition  (CNT) a réussi le 23 août à déloger le guide de la révolution en prenant Tripoli. Depuis, Kadhafi a disparu alors qu'une partie de sa famille s'est exilée en Algérie.

Le 1er sept, Paris organise une grande conférence internationale pour aider à la reconstruction de la nouvelle Libye de l'après-Kadhafi...en attendant de retrouver les traces du dictateurs.

 

Pour terminer, cette courte biographie quelques dessins du Canard Enchainé....

 

Khadafi 1er juin 11Khadafi-2.jpg

Canard Enchaîné 1er juin   et  15 juin

 

Khadafi3.jpg

 

 

Khadafi4.jpgKhadafi5.jpg

Canard Enchaîné, 24 août 11                                    et le 31 août 11

 

 

 

  JC Diedrich

 

Tag(s) : #Dictateurs

Partager cet article

Repost 0