Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Les journées du patrimoine réservent parfois de belles surprises, à Metz par exemple s'ouvrait au public pour la première fois, l'ancienne prison des femmes.




L'affluence était grande et les organisateurs avaient limité l'accès à une vingtaine de visiteurs à la fois tant les lieux sont exigus. Dès le premier coup d'oeil,  ces lieux en imposent ...non pas par leurs volumes architecturaux ou la qualité du bâti; non, mais plutôt par la vétusté de l'intérieur qui inspire une certaine empathie pour les prisonniers qu'on tente de faire revivre dans notre esprit.
Après quelques minutes, on se projette et on fait ce petit exercice intellectuel..de s'imaginer vivre dans ces cellules minuscules : insupportable, impensable, inhumain sont les mots qui me viennent alors à l'esprit.

Les peintures écaillées, les quelques inscriptions sur un banc, les photos anciennes finissent par planter le décor, une atmosphère lourde m'incitant  à un certain recueillement.



Rappelons en quelques dates, l'historique de cette prison appelée la Madeleine (située en Chandelerue).
En 1768, les pères bénédictins de l'abbaye de St-Symphorien abandonnent à la ville le bâtiment et le roi par un édit institue une sorte de prison pour les prostituées arrêtées dans la ville.
En 1775, le bâtiment  de la Madeleine devient un dispensaire pour les prostituées afin d'en enfermer les vénériennes.
En 1811, le bâtiment s'est agrandi encore, il devient une maison de correction (pour des peines de moins d'un an) pour les délinquants des deux sexes.
En 1837, le bâtiment est reconstruit et les femmes sont séparées des hommes par une grande enceinte. Deux ans plus tard, on y installe des ateliers pour les prisonniers;
En 1895, les Allemands transforment l'établissement en une prison uniquement pour les femmes.
En 1984, la Madeleine est transformée en centre des semi-liberté pour être fermée définitivement en 2003.








POur aller plus loin : Christian CARLIER, L'histoire des prisons à MEtz d el'Ancien Régime à nos jours, Editions Serpenoise, Metz, 2009, 156p.


JC Diedrich


Tag(s) : #Découvertes et promenades

Partager cet article

Repost 0