Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Alsace-Moselle a souvent et longtemps été un objet de litige avec notre voisin allemand. En effet, deux fois annexés entre 1870 et 1945, ce territoire a connu un destin finalement assez unique. En 1940, les trois départements (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle) sont à nouveau annexés. De nombreuses personnes gardent en mémoire ces évènements, mais les jeunes générations connaissent-elle réellement l'histoire qu'ont vécu les Alsaciens et les Mosellans ?

En Septembre 1939 la guerre est déclarée. Près de 200 000 habitants des zones frontières sont évacués vers le centre de la France. L'offensive allemande débute le 10 mai 1940 et c'est le Luxembourg qui subit en premier l'invasion et l'occupation allemande. La ligne Maginot, protégeant la Lorraine, a été contournée par les forces allemandes. Rapidement, l'ordre est donné de se rendre même si des poches de résistance se battent jusqu'au 4 juillet 1940 pour l'honneur. En une quinzaine de jours, la Lorraine dans sa globalité est occupée par les troupes allemandes. L'Alsace-Moselle est rattachée au Reich mais la convention d'armistice signée à Rethondes, ne le cite pas.


C'est la seconde annexion qui débute, avec une brutalité intense et une germanisation rapide et immédiate. Elle reprend les plans ébauchés au cours de la première guerre mondiale. Les nazis évitent l'erreur de reconstituer l'Alsace-Moselle, ils l'intègrent dans le Grau Westmark.
Les lois nazies sont appliquées, la langue française est traquée, les biens français sont confisqués et, les fonctionnaires sont forcés de signer une déclaration de fidélité. Les industriels pensent à une revanche mais s'écartent devant la brutalité des nazis.

 

                                           Jeunesse hitlérienne à Strasbourg.


Près de 100 000 mosellans sont expulsés car ils ont été jugés inassimilables, ils sont remplacés par des Allemands. Certains sont affiliés aux organisations nazies comme le Front Allemand du Travail, la corporation paysanne, et les Jeunesses Hitlériennes. Les jeunes gens mobilisables sont incorporés sur le front Russe.
Les insoumis et les résistants sont traqués, arrêtés et déportés par la Gestapo (police allemande) vers les camps de la mort dont celui du Struthof. Il y a environs 460 déportés pour 300 000 personnes. Les conditions sont dures, des groupes clandestins se constituent puis un réseau très complexe des Forces Françaises de l'intérieur réussit à couvrir le territoire mosellan au début de 1944 et joue un rôle non négligeable dans les évènements de la Libération.


Au début du mois de Septembre 1944, les ¾ de la Lorraine sont libérés suite à la grande offensive des alliés Britanniques et Américains. A la fin du mois de novembre 1944, l'offensive alliée reprend et la ville de Metz, la Moselle du nord Est et les vallées vosgiennes sont libérées. La division Leclerc délivre Strasbourg et la menace allemande est définitivement levée après l'échec de l'offensive des Ardennes en janvier 1945.

 

Bibliographie

Pierre Rigoulot - L'Alsace-Lorraine pendant la Guerre, 1939-1945 - Presses Universitaires de France, PUF - Paris - 01/03/1997 - 128 pages
Pierre Denis - Libération de la Lorraine - Serpenoise - Lorraine - 01/08/08 - 227 pages
Ascomemo (sous La Direction De Philippe Wilmouth) - La Moselle En Guerre 1939-1945 - Alan Sutton Eds - Lorraine - Septembre 2004 - 144 pages

Roman :
Georges Bernanos - Les enfants humiliés (journal 1939 - 1940). 1973.

Filmographie :

De Monique Seeman et Arnaud Gobin. La liberté en retour : Histoire de la Brigade Alsace-Lorraine. 2000.


Sitographie :

http://www.alsace-lorraine.org/historiquea.htm
Site institutionnel relatant l'histoire de l'Alsace par chronologie.

http://www.crhq.cnrs.fr/fichiers-attaches-doctorants/these-Cedric.pdf
Etude de la répression Allemande dans les zones annexées en 1940 - 1945



BECKER Jessica et DOHM Léa.

 




 

Tag(s) : #Seconde GM en France

Partager cet article

Repost 0