Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La débâcle : 10 mai au 22 juin 1940


En prévention de la guerre, les Français créèrent la ligne Maginot, grande ligne de défense qui protégeait la France de la frontière du Luxembourg à celle de la Suisse. Elle n'est pas prolongée jusqu'aux Ardennes car cette région était jugée inaccessible pour une armée moderne, mais aussi car on ne pensait pas que l'Allemagne porterait atteinte à la neutralité de la Belgique. Résultat de cette stratégie défensive, le plan allemand Fall Gelb (plan jaune) a tout de même fait traverser les Ardennes par ses chars et les nazis n'ont pas hésité à s'emparer de la Belgique.

Comment les Allemands ont-ils pu battre la France en seulement 5 semaines ?
On constate d'abord que les effectifs allemands et alliés sont à peu de chose près, équivalents à ceux des alliés : environ 2 millions de soldats de chaque coté, mais aussi 2800 chars allemands contre 3000 alliés. Alors pourquoi cette notion de débâcle ?

En fait, de simples décisions stratégiques ont servi à faire la différence. Si l‘on prend le cas de ces derniers chars, les allemands ont concentré leurs 3000 chars en 3 escadrons de mille pour axer et augmenter leurs attaques tandis que les alliés ont eux divisé leurs tanks.

 


De plus ces mêmes chars reflétaient l'aspect le plus important de l'incompétence de l'état major français de l'époque, qui était le quasi inexistence de moyens de communication moderne. En effet, chaque panzer était équipé d'une radio et pouvait directement communiquer avec l'avion lorsqu'il a besoin d'un soutien aérien.
De leur coté, les chars français étaient rarement équipés de radio, et toute demande d'aide aérienne devait passer par un grand nombre d'intermédiaires au point que les avions arrivaient généralement trop tard.

La rapidité des déplacements des troupes allemandes a aussi été un atout majeur de la débâcle, leurs soldats étaient transportés en camions et en véhicules blindés qui suivaient des divisions de char, pendant que les troupes françaises prenaient les trains ou réquisitionnaient des cars.
Mais cela ne remet aucunement le courage des soldats alliés au combat car durant ces 5 semaines 200 000 soldats ont trouvé la mort sur les champs de bataille.

Ceci s'explique en partie, dans le fait que les nazis refusaient de voir une différence entre les civils et les militaires (car ils bombardaient aussi les usines, gares, hôpitaux, etc..) mis sur les routes plus de 11 millions de réfugiés, c'est l'exode, des Français (mais aussi des Belges) ont abandonné leur foyer avec l'espoir de fuir la guerre. Mais les Allemands n'étaient pas du même avis, envoyaient leurs avions « Stukas » mitrailler les réfugiés sur les routes en faisant résonner leurs sirènes appelées à l'époque « les trompettes de Jéricho » . Ceci rappelle bien sûr la toute première scène du film de 1952 « Jeux Interdits ».

Signalons, enfin pour remettre en cause, les idées reçues que l'historien allemand Karl-Heinz Frieser nous montre dans son livre, Le mythe de la guerre-éclair que l'armée allemande n'était pas majoritairement mécanisée, qu'Hitler n'y est pour rien dans les choix stratégiques et que l'Etat-Major allemand n'était pas aussi sûr de la victoire (que la propagande de Goeebels a voulu nous faire croire plus  tard),. Au contraire, l'Etat-Major a même été plutôt surpris des dysfonctionnements des armées franco-britanniques.






Sites :

http://www.histoire-en-questions.fr/deuxieme%20guerre%20mondiale/France1940%20drole.html

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19400510


http://stalag18a.free.fr/les_causes_de_la_debacle_de_1940_150.htm

http://www.39-45strategie.com/La-Blitzkrieg-Guerre-Eclair.2399.0.html


Œuvres :

Maurice Rajsfus : De la victoire à la débâcle 1919-1940, Cherche midi, 2000, 272p.
Frieser K.H., Le mythe de la guerre-éclair, Paris, Belin, 2003, 480p.

 

 

Le film sur la Débâcle est le célèbre Jeux Interdits, de René Clément, 1952.

Une petite fille de cinq ans vient de perdre ses parents durant le débâcle, seule sur les routes de France, elle est recueillie par un jeune garçon d'une dizaine d'années. Le film est connu également pour sa célèbre musique....à écouter ci-dessous.


Akim Zahi


Tag(s) : #Seconde GM en France

Partager cet article

Repost 0