Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Juin 1940, les troupes allemandes occupent une grande partie de la France et poussent les Français à prendre la route. Après avoir quitté Paris pour Tours, le Gouvernement arrive enfin à Bordeaux. Le 16 juin, se tient le Conseil des Ministres où s'affronte deux idées : cesser le combat et demander l'armistice ou alors continuer la guerre. Une grande partie des membres de l'Assemblée sont favorables à la poursuite du combat, cependant incapables de trancher, le Maréchal Pétain se voit confier la lourde charge de former un nouveau Ministère afin de délibérer. La nuit même celui-ci est formé, est l'armistice est demandée. Le Maréchal déclare, le 17 juin 1940 : « C'est le cœur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat. ».

Le 18 juin 1940, une partie du gouvernement embarque près de Bordeaux sur le « Massilia » : un paquebot mis à leur disposition pour éventuellement former un gouvernement en Afrique du Nord. 

 


D'après le discours de M. Raymond Forni (président de l'Assemblée nationale rend hommage à ces hommes en juin 2000)
(...) « Le 21 juin 1940, vingt-sept parlementaires - vingt-six députés et un sénateur - embarquent à Bordeaux avec leurs familles sur le Massilia, dans la chaleur d'un premier jour d'été. Ils ne savent pas encore que c'est déjà l'automne d'une République, dont la politique incarnée par le Maréchal Pétain jettera bas les fondements et les institutions. Affrété sur les instructions du gouvernement, le paquebot réunit à son bord des Français qui ont dit « non » à la défaite et qu'un seul désir anime : résister. Conformément à la décision prise par le Conseil des Ministres siégeant à Bordeaux, sous la présidence d'Albert Lebrun, ils espèrent voir transférer le siège des pouvoirs publics dans les départements d'Algérie, afin de poursuivre la lutte contre l'ennemi sur les terres africaines françaises. Refusant le déshonneur et la honte auxquels l'envahisseur les condamne, les élus de la nation font le choix de quitter la métropole pour incarner en ses territoires la légitimité de la République. (...) tous partent avec la conviction que c'est en quittant la France qu'on peut mieux la servir. »


A Bordeaux, où siège la plupart des parlementaires ainsi que le gouvernement, la porte est ouverte à la mise en place d'un nouveau régime. La ville étant occupée par les Allemands, le gouvernement doit gagner Clermont-Ferrand le 29 juin, puis s'installer à Vichy le 1er juillet. Le 29 juin 1940, le Maréchal Pétain accepte la proposition de Pierre Laval, vice-président du Conseil depuis le 23 juin, qui est de réunir les chambres en Assemblée nationale pour accorder au gouvernement les pleins pouvoirs constitutionnels.



L'Assemblé Nationale, réunie à Vichy, approuve le mercredi 10 juillet 1940, un texte qui met fin au régime républicain, et qui accorde les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. Cette décision permet la mise en place d'un régime autoritaire qui est disposé à collaborer avec les nazis et les fascistes au sein d'une « nouvelle Europe ».
Dès le lendemain, par les actes constitutionnels du 11 juillet, le maréchal Pétain déclare assumer les fonctions de chef de l'État français, fixe l'étendue et la nature de ses fonctions. C'est sur ces actes décisifs que la troisième république s'achève.

 

• Sources :
http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=144
http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/knapp-wilf/la-fin-de-la-troisieme-republique-1934-1940,9153582.aspx
http://www.senat.fr/histoire/1875-1940/histoire/lafin.htm


• Bibliographie :

BERL Emmanuel, La fin de la IIIème République, Gallimard, octobre 2006, 376 pages

LACROIX-RIZ Annie, De Munich à Vichy, l'assassinat de la IIIe république 1938-1940, Armand Colin, Paris, 2009 : ce livre renouvelle l'historiographie sur la période : lire le compte-rendu sur les Clionautes où il est question d'une sorte de complot des élites qui a favorisé la chute de la IIIè République.

 

• Cinéma :
Le film : « Bon voyage » est un film français, réalisé par Jean Paul Rappenneau avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu sorti le 16 avril 2003.

L'histoire : En 1940, un jeune écrivain reçoit l'appel de son ancien amour une célèbre actrice de cinéma française. Encore amoureux, il n'hésite pas à venir à son secours, inconscient qu'il court à sa perte. Pendant ce temps les allemands arrivent aux portes de Paris...

 

Laura C et Lucie W

Tag(s) : #Seconde GM en France

Partager cet article

Repost 0