Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


André et Julien sont deux orphelins qui, à l'automne 1871 quittent clandestinement la Lorraine annexée pour se lancer à la recherche de leur mère et leur oncle dans un long périple qui les obligera à traverser le territoire français jonché d'embuches.

Comment ce livre de lecture scolaire a participé  à la construction d'une identité républicaine et patriotique  ?


G Bruno comme son nom ne l'indique pas est en fait une écrivaine qui a pris ce pseudonyme pour publier l'ouvrage. De son vrai nom, Madame Alfred Fuillée, née Augustine Tuillerie (1833-1923) publia deux livres, le premier s'intitule Francinet (1869) et surtout le second est le Tour de la France par deux enfants (1877), avec pour sous-titre "Devoir et patrie" annonçant pour le moins son caractère édifiant.
  
                                                                    G. Bruno, Augustine Tuillerie 1833-1923

Ce livre écrit dans un style simple et clair, a plusieurs fonctions, il est à la fois un manuel de lecture, un roman d'apprentissage, une traité du bonheur, un manuel de géographie, de moral et de sciences naturelles. Il peut même servir de manuel pour soigner les vaches !

Chaque étape du périple est l'objet d'une petite aventure
au cours de laquelle, les deux frères sont confrontés à l'adversité qu'ils réussissent, bien sûr, à surmonter. L'aventure illustre généralement une maxime d'une belle morale édifiante qu'on retrouve au début de chaque chapitre.
Par exemple
- "Enfants, la vie entière pourrait être comparée à un voyage où l'on rencontre sans cesse des difficultés nouvelles".
- "Celui qui se fait reconnaître pour un honnête garçon trouve aide et sympathie partout où il passe"
- "Il faut se soumettre à la loi même quand elle nous paraît dure et pénible".
- "Plus un pays est pauvre, plus il a besoin d'instruction;car l'instruction rend industrieux et apprend à tirer parti de tout."

Cela n'aura échappé à personne que le début du livre ne commence plus vraiment en France. Phalsbourg (comme le reste de l'Alsace-Moselle) a été annexée par le traité de Francfort de 1871. Le départ des deux enfants est d'une  part, une allusion à l'Option (c'est-à-dire le choix que les populations annexées avait de devenir allemand ou d'Opter pour le départ : les "plus patriotes" partiront ) et d'autre part une allusion au deuil de la nation à l'égard de ces deux provinces perdues.
Le périple est de ce fait une sorte de réappropriation du territoire français et une célébration du génie français à travers son histoire (ses héros) et les richesses (naturelles, architecturales) des différentes régions traversées.                                                                       Vercingétorix

Le livre se termine bien, comme il se doit, les enfants retrouvent l'oncle dans une ferme de l'Orléanais.... L'idéal d'une France rurale semble être encore de mise. Le dernier chapitre résume à lui tout seul ce best-sellers puisqu'il s'intitule "J'aime la France"....


La première publication en 1877 va rapidement être suivie de rééditions nombreuses (je possède un exemplaire ancien de la 326è édition !!!). En dix ans, ce livre est déjà publié à 3 millions d'exemplaires...en un siècle, il dépasse les 8,5 M d'exemplaires. Destiné aux élèves de l'école primaire, il est devenu le livre de lecture de millions de jeunes français de l'école républicaine instaurée par Jules Ferry en 1882. Il a donc rempli sa fonction de catéchèse républicaine en imposant une morale laïque (surtout dans l'édition épurée de 1906).

Jean-Christophe Diedrich

Biblio
OZOUF Mona et Jacques, "Le tour de France par deux enfants", Les Lieux de mémoire (ss dir P. Nora), Tome 1, la république, Gallimard, Paris, 1984, pp 291-321 pp

Voir également :
Un site où vous pourrez télécharger les trois versions du livre en version PDF et regarder toutes les illustrations.

Voir l'article d'Etienne Augris sur son  blog

Tag(s) : #Première

Partager cet article

Repost 0