Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Tokyo est cette métropole moderne, riche, connue également  pour son manque d'espace. Tout le monde a déjà entendu parler de ces hôtels (exotiques pour un Européen) qui offrent aux clients une si petite chambre qu'il est facile de la comparer à un casier de morgue, on les appelle les hôtels capsules....



Ce manque d'espace n'est pas récent, il s'explique par des facteurs naturels et historiques. 
Le territoire nippon est étroit, discontinu et s'étalant sur presque 3000 km du Nord au Sud. Il est composé de plus d'un  millier d'îles et d'un important massif montagneux d'origine volcanique. Ces montagnes ont dans le Japon traditionnel un caractère sacré, ce qui interdit les aménagements urbains d'envergure.  
Quant aux littoraux, ils ne sont pas tous favorables au développement d'infrastructures portuaires : ceux du Nord tournent le dos à la Chine depuis de nombreuses décennies (la Chine et le Japon se disputant depuis longtemps le leadership ont rarement été des partenaires commerciaux) : on parle généralement du Japon de l'envers pour le littoral nord.
Le littoral ouvert se limite donc à celui donnant sur le Pacifique qu'on appelle le Japon de l'endroit....celui sur lequel s'est développé la mégalopole japonaise. La plaine du Kanto (autour de Tokyo) offre ainsi le seul grand espace relativement plat de l'archipel.
Le "Japon utile" est donc très limité pour toute une série de raisons : politique, culturelle, historique et géographique. Aussi Tokyo est  cet espace presqu'unique, suraménagé, aux densités très importantes (de 500 à plus de 2000 hab/km²).


Une métropole mondiale
La métropole nippone rassemble dans son acception la plus large (plaine du Kanto) près de 34 M d'habitants devenant du même coup la première agglomération urbaine de la planète. Elle est progressivement devenue une ville-mondiale concentrant de nombreuses fonctions : de commandement (Parmi les 500 plus grandes FMN, 52 ont leur siège à Tokyo, la ville se plaçant au 1er rang devant Paris, Londres et NY), 2è place boursière, 9è place financière, des fonctions productives avec de nombreuses activités industrialo-portuaires et tertiaires. La capitale nippone développe également son rayonnement culturel à l'échelle planétare : par les mangas, les jeux vidéo et le cinéma d'animation (vous connaissez tous les studios Ghibli, situés à Mitaka dans la banlieue de Tokyo  qui produisent les films de Miyazaki : voici le site français qui présente l'historique du studio.

Comment cette métropole peut-elle faire face à ce manque de place ?

Les solutions aux problèmes du manque d'espace

Les Japonais continurny à opter pour un développement vertical de la ville. Les gratte-ciels se sont ainsi multipliés. c'est le cas dans l'un des quartiers de Yokohama (donnant sur la baie de Tokyo) appelé le Minato Mirai 21 : dans les années 90, un vaste programme de rénovation a été lancé pour ce quartier : on y trouve désormais de grands hôtels, des bureaux, un centre de congrès, des centres commerciaux, des parcs d'attractions et des musées.
La Landmark Tower est la plus haute tour du Japon avec plus de 269 m de haut. Cliquez ici pour d'autres photos du quartier.





La construction de terre-pleins est l'autre solution au problème de la congestion des villes nippones. Ce sont des espaces gagnés sur la mer en utilisant des remblais. Cette technique est utilisée sur presque l'ensemble du littoral de la Mégalopole japonaise. Ces espaces gagnés sur la mer sont des aménagements urbains aux fonctions diverses, tant industrielles que portuaires que d'habitations ou même de loisirs.

                   Vue de Landmark Tower sur les terres-pleins de Yokohama, 2006, au 1er plan, un parc    d'attraction
                      Photo de Franck David déposée sur  Clio photo (à consulter sans modération), 32 autres clichés  à voir

                   


Des projets pharaoniques dans la mégalopole nippone.

Les solutions à ce manque de place ont amené les autorités nippones à favoriser les projets "pharaoniques" : parmi lesquels, déjà trois aéroports ont été construits sur des terre-pleins  : l'aéroport du Chūbu (
commencé en octobre 2003, il a coûté environ 5,5 milliards d'euros), l'aéroport international de Nagasaki (construit dès 1975) et l'aéroport international du Kansai près d'Ōsaka (construit en 1994, agrandi en 2007). 

             Aéroport de Chubu                                                            Aéroport de Kansai















                                                       Aéroport de Nagasaki


Aujourd'hui, il semble que la métropole Dubaï est en tête des projets bien plus gigantesques voire titanesques mais ce n'est pas sans compter sur l'inventivité de certains architectes japonais tels que Shimizu qui envisage la construction d'une pyramide de 2000 mètres de hauteur composée elle-même de 55 pyramides....et tout cela situé dans la Baie de Tokyo.
Vous êtes sans doute, un peu incrédules ? Alors regardez ce reportage promotionnel en images de synthèse....Ah oui, il est prévu de réaliser ce programme pour 2100, on a encore le temps de rêver !

Voir le reportage sur le projet de pyramide Shimizu




Pour aller plus loin, beaucoup plus loin, un article très complet de la revue en ligne Géoconfluence
s
Cliquez ici pour l' article de Géoconfluences




Jean-Christophe Diedrich

Voici enfin, une belle évocation de cette ville à travers la vision de la jeune cinéaste américaine : Sofia Coppola dans
Lost in translation...sur une jolie chanson de Coldplay.
 





Tag(s) : #Métropoles mondiales

Partager cet article

Repost 0