Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


La campagne électorale américaine est d'abord une campagne médiatique où les sondages honéreux rythment les commentaires. Depuis plusieurs semaines, une fois l'effet Palin passé, ces derniers révèlent une avance du candidat démocrate tout à fait significative. Obama aurait donc déjà remporté  l'élection ?



A croire les observateurs les mieux informés, il serait prudent de prendre en considération ce que certains appellent "l'effet Bradley".  Un rapport récent de chercheurs de l'université de Stanford fait état d'une perte de 6 % des votes pour Obama par rapport aux sondages en raison de la couleur trop sombre de la peau du candidat. Ce différentiel est ainsi appelé "effet Bradley" en référence au maire de Los Angeles qui en 1982 disposait d'une avance confortable dans les sondages et qui n'a finalement pas été élu au poste de gouverneur. Les électeurs avaient au dernier moment préféré voter pour un Blanc. Il y aurait donc de la part des sondés, une réelle différence entre le déclaratif et le vote réel, c'est-à-dire un racisme hypocrite qui ne s'assumerait pas complètement.

Le facteur racial est donc une variable supplémentaire dans le difficile pronostic de la prochaine élection du 4 novembre. Considérons cependant que la crise financière actuelle, le problème irakien et l'incertitude des trois prochaines semaines seront également des variables décisives.

JC Diedrich


Aller plus loin
Le blog De Pap Ndiaye, professeur à l'EHESS
Article dans LIbération de 10 octobre 08 de Pap Ndiaye
Un article sur RFI


Tag(s) : #Revue de presse

Partager cet article

Repost 0