Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ah, voici une chanson qui peut illustrer les derniers avatars de la guerre froide. Ecrite en 1985, elle a marqué ma génération car elle fut un tube au moment où les Russes étaient encore les "méchants" de la guerre froide. La même année sortait d'ailleurs Rocky IV, où le gentil Rocky Balboa devait avoir à faire au monstrueux Ivan Drago...mais heureusement, tout finit bien, Rocky gagne son combat et prononce un beau discours de concorde et de tolérance, plein de bons sentiments sucrés....Beurk, ça colle !


















 

Cette chanson quoique moins naïve est inspirée de la même veine...Elle est un point de vue occidental sur la guerre froide du milieu des années 80. L'opinion publique est fatiguée de cette guerre si singulière et devine inconsciemment que le système soviétique n'en pas plus pour longtemps...sa dangerosité s'effrite surtout depuis que le réformateur Gorbatchev est arrivé au pouvoir en mars 1985. L'anticommunisme est donc moins virulent ou tout au moins, plus ciblé. A la sortie de l'album, la Perestroïka et le rapprochement Est-Ouest transforme immédiatement Russians en objet d'histoire puisque les dirigeants ont changé. Certes, la méfiance vis-à-vis de Gorbatchev va quelque peu perdurer. Tout cela n'empêche pas la chanson de rencontrer un franc succès, particulièrement en France.


 

 


 

Lire la suite en cliquant ici

Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0