Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Voilà une journée comme je les aime....Sur le site du Monde, on peut suivre minute par minute les infos, les rumeurs et les commentaires sur la formation de la nouvelle équipe gouvernementale....

Le jeu du pouvoir, les bruits de couloir, les arcanes, les chausse-trappes, voici les mots qui raisonnent dans nos têtes quand nous parlons politique à la sauce élyséenne version  république 5.0 !

 


http://www.politique.net/img/premiers-ministres.jpg

Ci-dessus, la plupart des 18 1er ministres : il manque sur la photo Chirac, Couve de Murville, Pompidou, Messmer

 

Une belle série de reportages intitulée "L'enfer de Matignon" a pu interviewer la plupart des 1er ministres de la Ve république....Peu ont réussi à gravir la dernière marche qui les amenait à la présidence. Ils ont souvent le même discours sur leur expérience gouvernementale : la difficulté de gérer les problèmes de la France, la complexité de leurs rapports avec le président et la fragilité de leur situation (révocable à tout moment).

 

 

 

On peut voir les reportages en streaming ici

 

Rappelons en deux mots le rôle du 1er Ministre dans les institutions de la Ve république.

Le 1er Ministre est nommé par le président de la République qui l'appelle pour constituer un gouvernement. La composition et la nomination est généralement un savant dosage de personnalités différentes selon ce qu'elles représentent politiquement et géographiquement. Selon les institutions, c'est le 1er Ministre qui compose le gouvernement mais dans les faits, le président y joue un rôle éminent.

Les institutions de la Vè République proposent d'ailleurs un excécutif bicéphale assez étrange et assez unique, ce qui expliquent les rapports complexes que tissent les deux têtes de l'exécutif.

Le 1er Ministre,dit-on doit jouer le rôle d'un fusible pour protéger le président qui incarne la durée et la continuité de l'action.

Il a en fait deux actions claires :

- il dirige l'action du gouvernement

Le 1er Ministre selon l'art 21 de la constitution incarne l'action collective du gouvernement, il en est responsable devant le Parlement. Il est d'ailleurs en général issu de la majorité à l'assemblée.

Il est habilité à arbitrer les décisions en cas de désaccord entre ses ministres.

 

- il dirige l'administration

Le 1er Ministre s'appuie sur l'administration pour diriger le pays, disposant du pouvoir réglementaire afin d'assurer l'exécution des lois. Il nomme certains responsables de l'administration ou confirme les nominations des ministres de tutelle.

Pour ses autres missions : voir le site du gouvernement

 

Mais nous l'avons bien constaté depuis 2007, l'action du 1er Ministre dépend des rapports qu'il entretient avec le  président et de la personnalité des deux acteurs de l'exécutif. L'hyper-président Sarkozy a souvent écrasé par son omniprésence François Fillon. En sera-t-il de même dans ce nouveau gouvernement ?

Rassurons-nous, ces rapports complexes ne datent pas d'aujourd'hui : Giscard d'Estaing  haïssait Chirac, son 1er Ministre (74-76) et a tout fait aussi pour réduire l'influence du jeune loup aux dents longues ....

Mitterrand a nommé à Matignon en 1988 son rival de toujours, Michel Rocard pour mieux le contrôler.

Quant aux périodes de cohabitation, elles demeurent de beaux exemples de rivalité à la tête de l'Etat : Mitterrand/Chirac 86-88 Mitterrand/Balladur 93-95 et Chirac/Jospin 97-02.....

 

 

Ah, Matignon n'est pas une sinécure mais il intéresse malgré tout beaucoup de monde !

 

Tag(s) : #Terminales Es et STG

Partager cet article

Repost 0