Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oui, j'ai déjà beaucoup insisté sur Almodovar, ce matin...
Mais je tiens à ce que tous les élèves connaissent et fassent leur jugement sur ce réalisateur espagnol emblématique .


Almodovar1.jpg
Issu d'une famille pauvre, Pedro est né en 1949, il arrive à 17 ans à Madrid. Il rêve de faire déjà de faire des films mais Franco ferme l'école nationale de cinéma. POur vivre, il travaille dans la compagnie nationale du téléphone. C'est à cette époque qu'il fréquente la classe moyenne. il est à cette époque un touche-à-tout, il s'intéresse au théâtre et entre dans une troupe, joue de la musique, constitue un groupe punk-rock, écrit des articles et filme tout avec sa première caméra super-8.

En 1975, il est déjà reconnu pour ses courts métrages et réalise enfin son premier long métrage (1980). Ce film Pepi, Luci, Bom est une sorte de manifeste de la liberté retrouvée. Il recense en effet, tous les interdits levés après la mort de Franco, drogue, sexe, homosexualité, critique de l'Eglise etc... Almodovar incarne (même s'il s'en défend)  la nouvelle société espagnole, celle de la movida qui correspond à l'ouverture de l'Espagne aux mouvements culturels européens après le retour à la démocratie en 1975.

Outre les thèmes qu'il ose aborder dans son cinéma, Almodovar doit son succès par le style et l'univers esthétique qu'il a su inventer. Il présente la beauté des femmes comme un jeu d'apparences, une frivolité excessive mis en scène par des spectacles, des chansons et des stéréotypes féminins.
Ces femmes souvent libérées sexuellement sont également confrontées à la société traditionnelle, les parents ou l'Eglise (dans la Mauvaise éducation).

Au détour d'une vidéothèque bien fournie, vous trouverez les titres suivants des films que je trouve parmi les plus réussis....
Femmes au bord de la crise de nerf. (1988)

Talons aiguilles (1991)

talon-aiguille.jpg



















Parle avec elle (2002) ou La mauvaise éducation (2004)
et son dernier aussi réussi, Volver (2006)
Ici, Penelope Cruz chantant Volver
Volver.jpg


















Et puisque nous sommes dans le cinéma espagnol, je ne résiste pas à l'envie de vous faire découvrir un autre réalisateur de talent....très différent, car dix fois plus fou qu'Almodovar, Alex de la Iglesia dans un film déjanté et trash....Un crime farpait..... Le cinéma européen n'est pas encore mort !

crimefarpaitcinefrhd.jpg

Jean-Christophe Diedrich




Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0