Les primaires des élections présidentielles américaines de 2008 sont lancées. Yeah !!!!
Elles se caractérisent comme l'élection par une extrême complexité que l'on pourrait aussi qualifier d'archaïsme (si on pratique l'anti-américanisme primaire). Cet archaïsme s'est illustré en 2000 par l'élection singulière de G W Bush. En effet, ce dernier a été élu tout en recueillant moins de voix que son adversaire démocrate Al Gore !!!!
En attendant, essayons de comprendre le mécanisme de la primaire..

Pour cela, il faut se plonger dans l'Amérique profonde... très profonde, le bled perdu (200 000 hab tout de même) Des Moines, capitale de l'Etat de l'Iowa où s'est précipitée la presse internationale. C'est dans ce petit Etat (de 3 M d'habitants) que traditionnellement débute la campagne des primaires  (c'est-à-dire la désignation  du candidat démocrate et républicain) lors d'un Caucus.

Le Caucus
est une procédure de désignation qui a lieu dans 12 Etats et qui consiste en un débat puis un vote : ce n'est pas à proprement parler une procédure démocratique.  Pourquoi ? Dans chaque bureau de vote, sont convoqués les militants pour élire (à main levée) des délégués qui seront eux-même appelés à élire des délégués au niveau du Comté. Ces derniers sont alors conviés à la convention de l'Etat, qui est une vaste foire  où on tente de rallier les délégués à sa cause par des discours, des promesses dans un joli désordre, de musique, de cris et de confettis.  Elle a eu lieu hier soir... Vous suivez ?
Ainsi, hier deux conventions devaient choisir entre 8 candidats démocrates et 7 républicains.

Intéressons-nous aux démocrates. Car comme en 2004, la France a ses préférences.... Tout le monde se souvient de  l'engouement pour le" beau" et francophile John Kerry (adversaire de Bush, vous savez ?Le président ?  L'homme qui savait lire les livres d'enfant à l'envers : photo circulant sur le Net). Il semblerait que l'intérêt pour les candidats démocrates ne soit pas retombé. En effet, les deux stars du scrutin sont Barak Obama et Hilary Clinton....
Si l'un des deux arrivent à décrocher le billet pour la présidentielle, l'Amérique pourrait élire, une femme ou un noir !!!  Vous voyez la révolution symbolique ?

Hillary-Barak.jpg

Hilary Clinton est la plus connue, 60 ans, elle a été la First Lady de l'ancien président démocrate, Bill Clinton (1992-2000) mais aussi la femme trompée devant toute l'Amérique.  Sortie de la prestigieuse université de Yale, elle entame une carrière d'avocate brillante avant de tout sacrifier pour la politique et Bill.  Elle devient la femme du gouverneur de l'Arkansas pendant 12 ans puis femme du président. A la Maison blanche, elle entend  jouer un rôle politique auprès de son mari et ce, malgré les frasques extra-conjugales de Bill (affaire Monica Lewinsky). En 2001, alors que le couple quitte juste la Maison blanche, Hillary se fait élire sénatrice de l'important Etat de New-York.  Ce mandat n'est qu'une étape dans sa volonté d'aller plus haut. L'ambitieuse et très déterminée brigue donc aujoud'hui la présidence, pour cela elle doit remporter l'investiture démocrate.
Sa troisième position, hier soir dans la primaire de l'Iowa avec 29,5 % derrière Edwards et surtout Obama n'est pas une bonne nouvelle mais rien n'est définitif. L'Iowa n'a pas beaucoup de délégués et n'est certainement pas représentatif..


Barak Obama est noir. Oui, comme dans la série 24 heures, l'Amérique pourrait enfin avoir un président noir. En a-t-il l'étoffe ? Hélas, la réponse importe peu. La présidence ne se gagne pas sur la compétence du candidat mais sur sa capacité à bien communiquer et surtout à ne pas faire d'erreurs.

Barak Hussein  Obama
46 ans, il est le fils d'un kenyan et d'une américaine. Il vit jusqu'à l'âge de dix ans en Indonésie avant de revenir aux EU et d'entamer des études sérieuses à Columbia et Harvard.  Avocat, il milite très tôt contre les discriminations raciales. En 1992, il soutient activement Clinton. En 1996, il devient contre toute attente sénateur au Parlement de l'Illinois. A la convention démocrate en 2004, il prononce un discours très remarqué en faveur de John Kerry. Il devient à cette date, un espoir pour les démocrates et la minorité noire.  En 2005, il est élu au Sénat, il y est le seul afro-américain et seulement le 3ème de l'histoire.
A-t-il ses chances ?
Il cumule, il est vrai pas mal d'handicaps au regard de l'électorat américain. Il est noir. Son prénom : Barak  rime avec Irak quant à  son second Hussein fait terriblement penser à Saddam. Une partie de sa famille est musulmane dans une Amérique puritaine et en guerre contre l'Islam fondamentaliste.
POur autant, l'homme a de quoi séduire, une partie de l'Amérique. Il s'est opposée à la guerre en Irak. Il a du charisme et le soutien de l'Amérique intellectuelle, des pauvres et des noirs.

Mais cela suffira-t-il à contrer les candidats conservateurs ? Ceux qui militent pour la peine de mort, contre l'avortement.... comme le très conservateur et vainqueur républicain du caucus, Mike Huckabee ?
Dans Libération on aime croire en ses chances
www.liberation.fr/actualite/monde/301902.FR.php

Voici le discours d'Obama après sa victoire d'hier, où celui parle du prochain rendez-vous la conventiondu New Hampshire.
Obama.jpg
                                                                            Cliquez sur l'image

extraits en français (traduit par Libération)

«Ils ont dit que ce pays était trop divisé, trop désabusé pour jamais parvenir ensemble à un objectif commun. En cette soirée de janvier, à ce moment précis de l'histoire, vous avez fait ce que les cyniques disaient que nous ne pourrions pas faire».

«Nous avons choisi l'espoir plutôt que la peur. Nous choisissons l'unité plutôt que la division et envoyons un puissant message de changement pour l'Amérique».

«Vous avez fait ce que l'Etat du New Hampshire (nord-est) peut faire dans cinq jours (lors des primaires). Vous avez fait ce que l'Amérique peut faire au cours de cette nouvelle année, 2008».

Le temps est venu «pour un président qui ne vous dira pas juste ce que vous avez envie d'entendre ou de savoir et, dans le New Hampshire, si vous me donnez la même chance que dans l'Iowa ce soir, je serai ce président là»



Et enfin l'adresse des blogs des principaux candidats
Celui d'Obama (ddémocrate)
www.barackobama.com/index.php

Celui d'Hillary (démocrate)
www.hillaryclinton.com/blog/   

Celui de Mike Huckabee (républicain)
www.mikehuckabeepresident2008.blogspot.com/

Celui Mitt Romney (républicain)
blog.electromneyin2008.com/

Enfin, je vous renvoie à l'excellent blog de M  Tribouilloy qui traite également des débuts de la campagne électorale aux EU.
tribouilloyterminales.over-blog.com/article-15284409.html

J-Christophe Diedrich
Tag(s) : #Revue de presse
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog