Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous allions  passer à côté de la commémoration d'une loi qui a une extrême importance auprès des Françaises et des Français....les 40 ans de la loi Neuwirth.

Le 28 décembre 1967, la loi Neuwirth est adoptée à l'Assemblée nationale. Celle-ci  autorise la commercialisation de la  prophylaxie anticonceptionnelle.....en d'autre terme, la pilule.
pilule.jpg

C'est Lucien Neuwirth, ancien résistant qui défend ce texte à l'Assemblée. Il est à cette époque membre du parti gaulliste (UDR) et obtient l'appui d'une majorité de députés (de droite et de gauche) et surtout l'appui du Général de Gaulle qui avait pourtant été opposé au départ. Puisque ce dernier avait critiqué la proposition du candidat socialiste à la présidentielle de 1965, François Mitterrand, de légaliser la pilule.
Celle-ci avait été mise au point en 1956 par le médecin et biologiste américain, Gregory Pincus. Dès 1960, la pilule est autorisée aux Etats-Unis, l'année d'après au Royaume-Uni.

En 1967, les mentalités ont enfin un peu évolué en France, De Gaulle soutient désormais l'idée : «C’est vrai, transmettre la vie, c’est important! Il faut que ce soit un acte lucide»
Même si le sujet demeure encore sensible. La France traditionnelle, l'Eglise catholique sont encore opposées à toute remise en cause d'une sexualité contrôlée ou hors mariage. Lors de cette interwiev qui date d'avril 1967, Lucien Neuwirth présente son Dossier sur la pilule, ce livre a pour but d'informer le public et les parlementaires. Il insiste alors beaucoup sur le fait de ne pas confondre les sujets : contraception et avortement. Le principal argument de Neuwirth reste qu'il fallait passer de la maternité accidentelle à la maternité responsable...Ce serait cela, la modernité et cela empêcherait bien des drames.
En 1974, la contraception est remboursée par la sécurité sociale comme un autre acte médical.

Voir l'extrait en question ainsi que le dossier en image sur le site de l'INA
www.ina.fr/archivespourtous/index.php     
Une fois sur le site, cliquez sur Lucien Neuwirth à propos de son livre dossier....


Lucien-Neuwirth.jpg




















La pilule est ainsi la première étape vers la libération sexuelle. Mai 68 formalisera davantage encore les revendications féministes et permettra une rapide généralisation de la pilule : 5 % des femmes (de 20 à 44 ans) l'utilisaient en 1970, 37 % en 1978 contre plus de 60 % aujourd'hui.

Dix ans plus tard, au journal de TF1
www.ina.fr/archivespourtous/index.php
cliquez sur  Bilan de dix ans de pilule

bourret.jpg



















La liberté des femmes sera complète quand en 1975, la loi Veil abolit les poursuites judiciaires contre les avorteuses et les femmes qui avortent. Le débat fut d'ailleurs bien plus violent. Bien sûr l'avortement n'est pas considéré comme un moyen de contraception mais il permet à de nombreuses femmes d'être libres de leur corps et d'interrompre une grossesse sous certaines conditions.
Et comme j'aime à le rappeler à mes élèves, cette loi qui touche au corps des femmes et à l'éthique laisse bien sûr libre les femmes qui rejètent l'avortement.. Bref, chacun est libre, à condition que ni les religions, ni les hommes, ni les autres femmes ne puissent décider à votre place, mesdemoiselles, mesdames.

Jean-christophe Diedrich




Tag(s) : #Terminales Es et STG

Partager cet article

Repost 0