Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette année lycéens au cinéma propose trois films à étudier Fury, Trafic de Tati et Shinning de Kubrick.

Lundi 26 novembre, la classe de 1ère S1 est allée voir un  film du maître  du cinéma allemand des années 20 et 30, Fritz Lang. Ce dernier fuit l'Allemagne nazie dès 1933 et après un détour en France, il s'installe à Hollywood.
En 1936, Fury sort en salle  son premier film américain.
Voici le résumé suivi des critiques formulées par les élèves.

Nous sommes dans les années 30 aux Etats-Unis et Joe Wilson part de rejoindre sa fiancée Kate. Arrêté à un barrage de police, il est accusé d'avoir kidnapper des enfants. Il clame son innocence à la police. La foule en furie de la petite ville se déchaîne alors et met feu à la prison. Joe réussit à échapper  à la mort, mais il se cache et demande à se frères d'attaquer en justice les lyncheurs. 22 suspects nient leur culpabilité jusqu'à la projection d'un film qui prouve leur culpabilité. Joe aigri par sa vengeance décide malgré tout de réapparaître au procès et ainsi de sauver les 22 condamnés.
fury.jpg




Voici les commentaires et critiques des élèves

Maximilien : Dans ce film, le plus important fut la rumeur. Au fur et à mesure que celle-ci progressait, celle-ci devenait de plus en plus grave jusqu'à ce que la foule décide de lyncher le présumé "coupable".

Romain
: Fritz Lang dans Fury veut dénoncer l'esprit moutonnier d'une foule. La foule ne pense pas mais agit .

Quentin : Ce film traite également du lynchage des Noirs en Amérique et du fait que leurs assassins ne soient jamais arrêtés. Il parle des de l'injustice entre les différentes classes sociales. J'ai trouvé ce film pas mauvais, je pense qu'il met du temps à se lancer au début.

Johanna
: Je pense que le même film réadapté à notre époque serait bien mieux; avec de meilleurs répliques et plus d'actions.

Justine: Le côté négatif de ce film reste le noir et blanc ainsi que les sous-titrages. C'est assez dur de suivre un film en détail, d'analyser les scènes, la position des caméras tout en lisant les paroles des personnages.

William : Le film se finit un peu comme un film de Walt Disney : ils se marièrent et vécurent heureux parce que le héros est redevenu gentil.

furie.jpg

Le film dénonce donc le lynchage d'où qu'il vienne  : lynchage desjuifs par les nazis ou des noirs américains. Entre 1882 et 1968 4742 noirs ont été lynchés, la plupart dans les Etats du Sud.

Et voici une carte postale datant de 1920 du Texas, homme noir lynché âgé de 16 ans.

Lynching-of-lige-daniels.jpg


Jean-Christophe Diedrich

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0